Diagnostique = souvent cachets

Les dangers des diagnostiques.

L’alerte du Pr Maurice Corcos, psychiatre, de donner trop de diagnostiques enferme les patients souvent les enfants, dans un cercle infernal. N’avez-vous jamais entendu parler de: 

TOC, TDHA , TED (troubles obsessionnels compulsifs, de l’attention avec hyperactivité, troubles envahissants du développement.) Au sujet des germes d’un trouble schizophrénique ou bipolaire, ainsi, justifiable d’un traitement préventif, précoce aux lourds effets secondaires et enfermant le sujet dans une logique morbide.

A qui profite le crime ?

Contrairement, à beaucoup d’Américains qui survivent sous cachets permanents, du reste le déferlement en France en pâtit déjà depuis longtemps. Et pourquoi tout cela? Qui dit diagnostique, dit symptôme donc .. d’ailleurs, nous les psy, ceux qui sortent des sentiers battus pour qui compte l’humain dans sa globalité. Ainsi, nous avons la chance de ne pas pouvoir mettre un diagnostic, de ne pas regarder vos radios, d’ailleurs, personnellement, je ne sais pas les lire. Ni les commentaires. Par contre ; je sais vous écouter, vous regardez évoluer pendant les séances.

Palette de couleurs

Par exemple, J’ai d’abords écouté Léna mais aussi, la version de sa maman.  Notamment, par ma pratique, j’ai pu constater que la relation de confiance qui s’installe entre le demandeur et le praticien permet grandement la réussite de la thérapie, qu’elle que soit les couleurs choisie.  Non seulement, ma qualité d’ écoute et de présence face à la personne en demande d’aide psychologique est primordiale. Mais aussi, quelle que soit l’approche utilisée.

Vous les patients.

Premièrement, si le profond respect de nos patients n’est pas présent, finalement, la thérapie est vouée à l’échec. D’une part, Léna, 16 ans. Effectivement, sa maman me contacte pour aider sa fille qui ne supporte pas la vue du sang et tombe facilement et se blesse. Cette fois, le front en sang, les urgences.. D’une part, j‘avais sortie la table de massage et j’ai proposé à Léna de s’installer dessus. Bien que le cabinet sois chauffée, elle a eu droit à une couverture. J’ai travaillé grâce a mon soin énergétique et en même temps, je lui ai donné des techniques pour augmenter ou diminuer ses douleurs. Du reste, une façon, de lui rendre son pouvoir. Son visage s’est relâché, Léna pouvait ouvrir les yeux plus facilement, tourné la tête..

Finalement, j’aurais pu écouter le diagnostique du médecin mais après tout, chacun son métier. Aussi passionnés que soit le personnel des hôpitaux, notre métier et de remettre le puzzle en place. Que ce soit pour un ado ou un adulte, il est bon pour moi, de lui laisser sa part, son pouvoir.

Et vous, quand avez-vous décidé à reprendre votre vie en main, en écoutant surement votre guide intérieur, pour vous libérer de toutes emprises et même des psys..

https://www.psychomagnetiseur-andurand.fr/soin-energetique-assurer-ses-cellules-dun-bienfait-prolongees/

https://www.annuaire-therapeutes.com/therapeute/126789-claude-andurand-pont-st-esprit

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *