Héros ou Lâche?

héros ou lâche? A quel moment, basculons-nous d'un côté ou de l'autre?

Héros ou Lâche?

Mécanisme de la lâcheté ou du héros.

D’abord la lâcheté:

C’est une émotion de surprise; de confusion; de peur; d’embarras; du ridicule. Par exemple j’imagine, que ce que j’entend n’est pas réellement une scène de violence. Ou plutôt, je vais m’en convaincre, me faire croire que ce qui se passe n’est pas grave. Que quelqu’un d’autre que moi peux intervenir. En outre, je peux avoir peur d’être à mon tour agressé et donc, je préfère entrer dans une coquille de lâcheté. Et tranquillement,  je vais laisser la personne se faire agresser, abuser, manipuler.

D’ailleurs, on retrouve facilement ce comportement dans le milieu professionnel. Ce type de comportement y’es des plus flagrant. La lâcheté au nom de principes du, si je ne dis rien, je n’en deviendrais pas la victime suivante.

Figé: est-ce Lâche?

Il y’a aussi certains retours de personnes dans un cas d’agression qui nous ont rapportés tout en reconnaissant qu’ils ont vu, entendu la scène mais qu’ils étaient incapables d’agir. Le cas le plus significatif est d’être figé. Ainsi, La peur en tant qu’émotion enclenche:

3 types de réactions:

– la fuite.
– L’attaque.
– L’immobilisme

Plus on est nombreux à regarder une situation d’urgence, moins les personnes vont bouger. Ils divisent inconsciemment leurs responsabilités. À moins qu’une personne sente plus d’urgence sur la situation, elle se mettra en mouvement de défense pour la personne attaquée.

Dans tous les cas, nous évaluons les risques de dangers pour soi-même. J’aime bien l’histoire de l’avion qui se crashe. Les masques tombent. Que faire en premier, aller secourir votre enfant, le voisin etc. ou d’abord se protéger en mettant le masque?

Les facteurs de protections:

Hors les professionnels entrainés aux dangers: pompiers, crs, gendarmes, policiers militaire etc

Les citoyens non professionnels peuvent connaitre la culpabilité de n’avoir pas bougé, (même si cela peut-être attribué à plusieurs facteurs; un groupe, le regard des autres ou encore la peur de se mettre en danger.)
Ce sont des facteurs externes qui n’ont rien à voir avec la personnalité.
Il est facile de croire, ou de faire croire qu’une personne va être un héros dans une situation à risque. Tant qu’on ne vis pas le danger, on ne peux évaluer si l’on est un héros ou un lâche.

Combien de personnes se sont fait agresser, violer dans un métro, un train, un arrêt de bus sans que personne n’intervienne? Qu’une femme se fasse insulter, draguer lourdement sans qu’on vienne l’aider? Une personne tombé à l’eau en pleine hiver et de détourné la tête et d’accéléré le pas?

Alors Héros ou Lâche?

https://www.psychomagnetiseur-andurand.fr/expert-dans-mon-domaine/

https://www.pompiers.fr/

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *